TRANSCRIPTIONS ET PUBLICATIONS

   
W.A.Mozart Maurerische Trauermusik; Symphony 39 Es Dur, 1. Satz;
   
F.Mendelssohn Bartholdy Die Hebriden/Fingalscave (Ouverture)

Reformationssinfonie;
(CD: Organum classics Ogm 250061,
score: Butz Verlag 2005, #Bu 1941)

Canzonetta from the Quartett op. 12 for strings
   
Franz Schubert Symphony in b minor (the „unfinished“)
   
Ferenc Liszt Orpheus, Symphonic Poem
   
César Franck Psyché et Eros, Symphonic Poem
(Publisher J.Butz Verlag, 2005)
   
César Franck Symphony d minor (Leduc, Paris 1992
CD at organum classics, 2005)
   
Max Reger Sinfonischer Prolog (1908) (Transcr.2008)

Here are a few pages of the manuscript:
   
Jose Maria Usandizaga
1887 -1916
Jose Maria Usandizaga
1887 -1916
"Dans la Mer" (1904)
Poeme Symphonique

"Irurak Bat" (1908)
Rhapsodia sobre tres
cantos vascongados

Ouverture Symphonique
sur un thème de Pleint Chant (1906)

Suite A Dur op 14
-Prélude, Menuet, Sarabande, Final




La mode vient et va. Les grandes œuvres classiques sont toujours modernes.
On peut dire la meme chose des arrangements pour grand orgue cités plus haut.
Par exemple la symphonie en ré mineur de C. Franck est une des plus grandes symphonies classiques du 19ième siècle au sens large du terme.
Ma première version pour orgue date de 1986. Elle a été depuis revue plusieurs fois avec grand soin et jouée dans beaucoup de pays, notamment aux Etats-Unis.
Elle représente un point essentiel de la littérature symphonique pour orgue de l’époque romantique et également le « state of the art » de ce genre.

La Canzonetta en sol mineur, extrait du quatuor op 12 de Felix Mendelssohn Bartholdy, est une nouvelle transcription réalisée en été 2004.
La beauté des flutes de l’orgue Buchholz sur les bords de la Mer Baltique où je viens d’enregistrer un CD dédié à Felix Mendelssohn (Organum classics Ogm 250061), l’élégance et la légèreté séduisante de cette musique m’ont incité à faire cette transcription.
Le mouvement simple mais profond a deux thèmes opposés, est composé tout simplement en trois parties, et montre dans sa forme originale, comme toujours dans la musique de chambre de Mendelssohn, une grande maitrise très différenciée des instruments à cordes.
L’orgue offre une multiplicité infini des paramètres toucher, registration, articulation et flexibilité musicale.

La compréhension traditionnelle de l’instrument et l’utilisation de techniques modernes lors de la transcription et l’interprétation ne sont pas contradictoires mais font partie de ma philosophie.







A few pages of the manuscript